Mode d’emploi des VAP

Film réalisé à Waterloo pour expliquer les VAP

presentation.jpg

Concept

Les VAP, c’est de l’ autostop de proximité entre habitants d’un même quartier pour parcourir de courtes distances dans sa commune, aux alentours, ou pour se rendre à une gare, ou un arrêt de bus.

Inscription

Toute personne intéressée par les VAP doit d’abord s’inscrire comme membre piéton et/ou automobiliste dans son antenne locale.
L’inscription et l’utilisation des VAP est gratuite pour les membres grâce à une affiliation des communes participantes.
L’asbl VAP est également soutenue financièrement par la Région wallonne et la Province du Brabant wallon.

Pratique des VAP

- L’automobiliste : affiche sa vignette VAP sur son pare-brise et ouvre sa portière à un piéton qui le demande.
- Le piéton : se place au bord de la route en indiquant clairement sa direction pour se faire amener plus rapidement à un transport public ou pour se déplacer dans les environs...
- Des panneaux VAP sont installés dans les communes participantes pour faciliter les rencontres entre piétons et automobilistes. Mais l’autostop peut se pratiquer en dehors de ces arrêts.

Accès à la base de données des VAP

Une fois inscrit(e), le membre accède au vapspace, nouvel espace membre qui lui ouvre d’autres possibilités de partager certains trajets avec les autres membres.

Ce vapspace, réparti par antennes, contient plusieurs outils :
- la bibliothèque des trajets permet aux membres de se contacter par mail après avoir consulté les trajets proposés (offre et demande) par d’autres. Ces trajets sont répartis par antenne et permettent aussi d’identifier des points de passages qui deviennent des lieux de rencontre piéton-automobiliste recommandés par les membres. Consulter les trajets, proposer soi-même un trajet et un lieu de rencontre, sont des actes simples qui dynamisent le réseau VAP pour faciliter l’autostop, voire, pour trouver un partenaire pour des covoiturages réguliers.
- un vap-chat : forum de discussion mobilité par antenne. On y attend vos commentaires et témoignages sur des expériences de stop VAP.
- une carte d’autostop à son nom permet d’imprimer sa destination personnelle et fait office de carte de membre.
- une liste des membres par antenne reprend les nom, prénom, numéro de membre et le lien vers les trajets qu’il annonce. On sait ainsi qui est membre dans sa commune.

Le développement des VAP passe par l’implication active des membres !

Le pari des VAP est de proposer l’autostop comme la nouvelle manière de se déplacer, en toute convivialité pour économiser à la fois la planète et notre portefeuille...
Cela demande de l’encadrer davantage ce qui a déjà commencé : inscription des utilisateurs, implication des communes, complémentarité avec les transports publics, recommandations de sécurité, ...

Mais cela demande aussi et surtout que les membres participent activement au projet ! Cela implique :
- Que chaque membre inscrive un ou plusieurs nouveaux membres !
- Que tous les automobilistes inscrits collent leur vignette VAP sur leur parebrise pour être bien visibles.
- Que tous les piétons testent l’autostop VAP dès que l’occasion se présente avec un carton de direction visible pour populariser la pratique des VAP.
- Que les membres se contactent dans leur antenne via les outils du vapspace pour se connaître et pour organiser certains trajets ponctuels ou des covoiturages réguliers.

Des "vappeurs" sachant "vapper"

"vapper" et "vappeur"  : ces deux néologismes désignent l’action de partager certains trajets en complément des transports publics, et les membres, automobilistes et piétons, qui rejoignent le réseau des VAP...

Certes, "vapper", c’est changer nos habitudes... Mais plus les "vappeurs" seront nombreux et se connaitront, plus ce nouveau mode de partage de voitures deviendra naturel et facile pour chacun !

Vidéo réalisée par la Fondation pour les Générations Futures lorsque les VAP furent nominées en 2008

Plan du site   |   Liens   |   Spip   |   Vertige.org