Tu as conçu un projet, comme celui d’acquérir une voiture ou un appareil électroménager, mais tu fais face à un crédit refusé ? Tu es dans l’obligation de repousser les réparations de ta chaudière ou tes travaux de plomberie parce que ton établissement de prêt habituel ne t’a pas donné son feu vert pour un financement ?

Les organismes de crédit n’ont pas tous la même politique d’octroi. La première chose à faire en cas de refus est de faire une demande auprès d’un autre organisme.

Comment faire en cas de crédit refusé partout alors que tu dois subvenir à un besoin de votre vie quotidienne ? Où trouver une société de crédit qui prête facilement ? Autant de questions auxquelles le présent article tentera d’apporter des réponses.

Notions de base sur les principes d’un crédit

Avant d’accepter de t’octroyer un prêt à tel ou tel montant, ta banque ou ton organisme financier analysera ta capacité de remboursement. En effet, en acceptant un crédit, une institution bancaire consent à prendre le risque de ne pas se faire rembourser. En examinant ta situation financière sous toutes les coutures, elle essaiera de déterminer et de minimiser ce risque.

En parallèle, ta banque doit éviter que tu tombes dans le surendettement, c’est la loi. Tu ne pourras pas emprunter plus d’un tiers de tes revenus (parfois un peu plus), car il faut que tu ai de quoi vivre décemment au quotidien. Ton créancier ne pourra pas te prêter plus que ce que tu n’es capable de payer comme mensualités. Le montant total qu’il t’accordera dépendra donc de celles-ci.

Ensuite, avant d’octroyer un financement, votre prêteur consultera la liste noire (ou le « volet négatif ») de la Centrale des crédits aux particuliers, directement gérée par la Banque nationale de Belgique (BNB) par savoir si tu n’es pas fiché ou interdit bancaire.

Le but pour celui qui va te prêter du pognon est de se protéger, mais également de t’éviter tout surendettement faute de quoi tu ne saurais pas le rembourser. En effet, si tu du retard dans l’acquittement de ton emprunt, tu risques des pénalités et ta charge financière augmentera. Vous courrez également le risque d’un surendettement si tu ne parviens pas à payer en totalité les mensualités prédéfinies car ceci augmenterait tes arriérés et au final, tu te retrouveras avec une grosse dette sans compter sur le fait que tu vas te retrouver interdit bancaire et ça, ça fait mal au c*l.

L’acceptation ou non d’un crédit sera également fonction de plusieurs autres critères :

  • ton âge – voir mon article sur le crédit pour sénior,
  • tes charges (raison pour laquelle votre banque s’enquerra de ta situation conjugale et du nombre d’enfants dont tu es encore responsable etc),
  • tes dépenses dans la vie quotidienne en gros es-tu un flambeur ou pas,
  • la stabilité et la valeur de tes différentes sources de revenus (par exemple, un employé sous contrat à durée indéterminée sera généralement considéré comme fiable, alors qu’il y a plus de risque à prêter à une personne au chômage.)
  • la présence ou non d’une garantie, d’un apport ou d’une épargne personnelle (témoin de la capacité à bien gérer un budget et à faire des concessions),
  • tes éventuels prêts et dettes en cours,
  • l’historique de ta situation financière (antécédents de faillite, difficultés lors du remboursement d’un crédit précédent, … etc.).

L’analyse de ces paramètres permettra à l’organisme financier de ton choix de te proposer un crédit tout autant adapté à tes conditions qu’aux siennes.

Enfin, une fois que vous aurez obtenu votre prêt, dans les deux jours qui suivent au plus tard, votre banquier aura transmis vos coordonnées d’identification et les caractéristiques de votre emprunt à la Centrale des crédits aux particuliers.

Pourquoi un crédit peut t’être refusé ?

Un organisme de crédit peut te refuser un prêt selon les différents critères développés précédemment.

En premier lieu, une banque rejettera obligatoirement ta demande si vous tu es fiché sur la liste noire de la BNB.

Mais comment peut-on arriver à y figurer ?

Ce cas de figure arrive si tu du retard dans le paiement de vos mensualités et que ton banquier se trouve dans l’obligation de vous signaler à la BNB. Il en sera de même en cas de défaut de paiement, c’est-à-dire que si tu ne parviens pas à vous acquitter de vos obligations trois mois après l’échéance.

Il arrive aussi qu’une banque refuse d’accorder un prêt à cause du montant demandé comparé aux revenus. Si ceux-ci sont trop faibles alors que le crédit est important, la personne pourrait tomber dans le piège du surendettement, et ce, encore plus si elle n’est pas parvenue à dégager des économies.

Vous pouvez ne pas non plus obtenir votre crédit si vous êtes âgé de moins de 25 ans ou sans emploi. Les personnes qui sont à découvert pratiquement toute l’année ont aussi très peu de chances de bénéficier d’un prêt. Par ailleurs, selon les banques, le montant de votre emprunt et sa finalité, vous ne pourrez pas espérer un financement si vous n’avez pas de bien immobilier ou de patrimoine à présenter comme garantie.

Comment faire en cas de crédit refusé ?

Si tu soumis aux restrictions citées précédemment, comment faire pour que ta demande de crédit soit toujours ou facilement acceptée ?

  • Soldes tous tes crédits en cours.
  • Si tu es ou si vous as été sur liste noire, patientes avant de renouveler ta demande de prêt. Saches que même après la régularisation de ta situation, tes coordonnées sont encore conservées pendant une année. Par ailleurs, si tu ne règles pas tes dettes dans l’année, tu resteras sur la liste noire pendant dix ans après la date du premier défaut de remboursement et tu n’auras donc aucune chance de prétendre à un nouveau prêt.

Si tu veux obtenir un crédit malgré tout, demandes-toi s’il vaut vraiment la peine. Si oui :

  • Recherches tout ce qui pourrait vous servir de cautions et / ou de garanties auprès de ton créancier. Trouves par exemple une personne qui se porterait garante de ton profil, à condition bien sûr qu’il s’agisse de quelqu’un de stable et fiable, soit capable de rembourser votre banque (et que tu es sûre de ne pas mettre dans la mer**). Si tu possèdes un bien immobilier (habitation, terrain, …), proposes-le comme garantie, mais attention, qu’il ne fasse pas l’objet d’une hypothèque. Prends compte aussi du risque qu’en cas de défaut de remboursement, l’organisme de crédit se saisira de ton bien.
  • Si votre établissement financier habituel rejète ton crédit, tu peux envisager de te tourner vers une autre banque.
  • Si ton emprunt semble un peu trop élevé, acceptes de ne pas être ambitieux et de revoir à la baisse le montant demandé.
  • Enfin, tu peux envisager des moyens alternatifs, comme te tourner éventuellement vers des membres de ta famille ou vers des connaissances qui te serviraient alors de créanciers on parle dans ce cas d’un crédit entre particuliers.

Le mot de la fin

Faire qu’un crédit soit toujours accepté nécessite des concessions dans sa gestion financière. Prendre une carte de crédit prépayée peut aider, car avec un montant prédéfini, les dépenses peuvent être mieux gérées.

Si ton crédit a été accepté puis refusé alors que tu estimes devoir emprunter pour la bonne cause, ne baisses pas les bras. Si tu as la possibilité d’étayer encore plus ton dossier, n’hésitez pas. Apportez les cautions nécessaires. Sinon, prends le temps de faire des économies et donc de remettre à plus tard tes projets. Reculer pour mieux bondir peut toujours être bénéfique.